Qu’est-ce qu’un système embarqué ?

« Système embarqué »

Vous vous demandez sûrement ce que cache cette expression.

Définition

Un système embarqué (ou système enfoui) est un système électronique programmé pour effectuer une tâche à laquelle il est dédié. Il peut s’agir, pour le grand public, d’un téléphone portable, une calculatrice, un GPS…

Calculatrice TI82
Cette calculatrice graphique a 20 ans, elle permet de faire beaucoup de choses, dont de la programmation en BASIC. Et elle fonctionne parfaitement ! Un vrai bonheur !

Il a la particularité d’être peu encombrant, économique en énergie et en coût. Il a cependant des performances limitées mais généralement suffisantes pour accomplir sa tâche. Cet aspect restreint se ressent également lors de son développement, car il faut prendre en compte les limites du système sur lequel on travaille pour éviter des catastrophes comme celle d’Ariane 5.

Pourquoi cet engouement ?

Pour la simple et bonne raison qu’il s’agit là d’un domaine en pleine expansion. Ils coûtent relativement peu chers en matériaux et consomment peu d’énergie. Il faut cependant noter qu’ils nécessitent un type de développement particulier.

Raspberry Pi
Le Raspberry Pi, un ordinateur de la taille d’une carte de crédit. Petit, relativement performant, consommant peu d’énergie, et surtout pas cher ($25 à $35). Une solution honorable pour apporter facilement une solution de développement de logiciel embarqué à moindre coût.

S’il vous vient d’autres questions concernant les systèmes embarqués, n’hésitez-pas à poster vos commentaires.

Qu’est-ce qu’un microcontrôleur ?

Définition

Un microcontrôleur est un composant électronique, que l’on peut qualifier de condensé de tout ce que contient un ordinateur. Un microcontrôleur intègre entre autres un processeur, une mémoire ROM pour stocker le programme, une mémoire RAM pour stocker les données temporaires et un certain nombre d’entrées/sorties (analogiques et numériques), dont certaines dédiées à des usages particuliers.

Microcontrôleurs PIC
Quatre microcontrôleurs PIC de familles différentes : 18F, 16F, 12F et 10F.

Quelle est la différence avec un microprocesseur ?

Hormis le fait qu’un microprocesseur fait lui-même partie d’un microcontrôleur, ce dernier permet une économie par rapport à la consommation électrique, l’encombrement et le coût d’un microprocesseur.

D’un autre côté, les processeurs seuls sont plus performants que les microcontrôleurs. Le choix d’utiliser l’un ou l’autre dépend grandement des besoins du système.

Un processeur Intel 80486DX2
Un processeur Intel 80486DX2

Quels sont les constructeurs de microcontrôleurs ?

Microchip propose des microcontrôleurs peu coûteux, suffisamment performants et polyvalents. Ils représentent une bonne solution pour les petites entreprises ou les indépendants disposant de peu de moyens.

Silicon Labs fournit des microcontrôleurs relativement coûteux mais performants dans le domaine de l’acquisition et le traitement numérique de signaux. Leurs microcontrôleurs, les C8051, sont basés sur les 8051 d’Intel, comme beaucoup d’autres familles de microcontrôleurs.

Il existe aussi Atmel, NXP (anciennement Philips), Freescale (anciennement Motorola), NEC, Cypress et leur PSoC (Programmable System on Chip).

Ce ne sont pas les constructeurs qui manquent, certains étant plus spécialisés que d’autres pour un domaine particulier. Le tout est de savoir ce que l’on veut pour son projet et de se renseigner en conséquence pour savoir quel matériel est le plus adapté.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires.

Copyright Nicolas SAN AGUSTIN 2018
Tech Nerd theme designed by Siteturner